Une vie

Lassé d’enchaîner des mauvais livres ? De déceptions en abandons (comme moi dernièrement) ? Il suffit, pour y remédier, d’ouvrir un classique ! Eh oui ! L’Histoire a eu raison de ne retenir que certains écrivains, et pour cause ! Le talent, le génie, la verve ! Une Vie de Maupassant – écrivain que je … Lire la suite Une vie

3 ans plus tard : challenge « 100 livres à lire au moins une fois »

Avec mes deux dernières lectures « classiques », j’en décoche deux de mon challenge 100 livres à lire au moins une fois. Joie. J’en suis donc à un bilan de : *13 lectures, *40 billets à rédiger (autant vous dire que j’aurai tôt fait de les relire que de vouloir extirper mes souvenirs de lecture !) *et 47 livres à … Lire la suite 3 ans plus tard : challenge « 100 livres à lire au moins une fois »

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Livre incontournable de la littérature américaine, prix Pulitzer en 1961, traduit dans le monde entier et imprimé à plus de 40 millions d’exemplaires, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur a longtemps été le seul chef d’œuvre de Harper Lee, avant que ne paraisse la suite cinquante-cinq ans plus tard. Elle y raconte l’enfance – aux accents … Lire la suite Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

L’Étranger

J’ai entamé l’Étranger sans aucun a priori, sans même connaître l’histoire ni le contexte. Rien. Le fameux incipit « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être, hier je ne sais pas. » m’a aussitôt propulsée dans les pensées insignifiantes du narrateur, servies par une écriture blanche, sujet-verbe-complément, très simpliste mais diaboliquement percutante. De premier abord, j’ai été déroutée par l’écriture, par … Lire la suite L’Étranger

Au bonheur des Dames – selon Zola

Je continue ma découverte de cet écrivain incontournable. Après l’Assommoir, voici son célèbre « Aux Bonheur Des dames » . Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s’amoncellent, éblouissants, délicats. Tout ce qu’une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, … Lire la suite Au bonheur des Dames – selon Zola

On the road to Manderley

Rebecca, Rebecca, Rebecca… Ce prénom bourdonne dans mes oreilles à force de l’avoir entendu dans le livre… « Dès les premières heures à Manderley, somptueuse demeure de l’ouest de l’Angleterre, le souvenir de celle qu’elle a remplacée s’impose à la jeune femme que vient d’épouser Maxim de Winter. Rebecca, morte noyée, continue d’exercer sur tous une … Lire la suite On the road to Manderley

Je m’appelle Brodeck et je n’y suis pour rien

Comment parler de ce livre ? Comment lui faire justice ? « Nous sommes dans une petit village d’Allemagne, quelque temps après la « guerre ». Grodeck, un homme affecté normalement à un travail de description de la faune et de la flore pour l’administration, se trouve un jour assigné à devoir remplir une bien curieuse mission : … Lire la suite Je m’appelle Brodeck et je n’y suis pour rien

Tess d’Urberville, un chef d’oeuvre victorien

Tess d’Urberville est mon coup de coeur de ce début d’année. C’est une rencontre magnifique qui m’a touchée. « Jeune paysanne innocente placée dans une famille, Tess est séduite puis abandonnée par Alec d’Urbervile, un de ses jeunes maîtres. L’enfant qu’elle met au monde meurt en naissant. Dans la puritaine société anglaise de la fin du … Lire la suite Tess d’Urberville, un chef d’oeuvre victorien

La dame en blanc, machiavélique à souhait

Dernière cueillette dans mon jardin : La Dame en Blanc, de Wilkie W. Collins, éditions Phébus, année de publication originelle 1860. Dans la fournaise de l’été, en ce milieu du XIXe siècle, William Hartright, jeune professeur de dessin émérite, s’apprête à quitter Londres pour enseigner l’aquarelle à deux jeunes filles de l’aristocratie, dans le Cumberland. … Lire la suite La dame en blanc, machiavélique à souhait