L’étrange cas du Dr Jekyll et M. Hyde

♥♥♥♥ – 4/5

Depuis la lecture de la biographie de l’épouse de Robert Louis Stevenson (Fanny), j’avais envie de découvrir l’œuvre de cet écossais (pays de mon coeur) hors du commun.

stevensonGrâce à l’absorption d’une substance chimique de son invention, le Dr Jekyll parvient à se dédoubler et peut être à son gré tantôt l’un, tantôt l’autre, de ses deux «moi». Mais il lui faut prendre d’extrêmes précautions pour que personne dans son entourage ne se doute que le célèbre Dr Jekyll, excellent homme, au physique agréable, se transforme à certaines heures en un monstre hideux, Edward Hyde, qui, la nuit, dans les quartiers sordides de Londres, attaquent les enfants et les vieillards et se livre à toutes les turpitudes…

J’ai choisi de découvrir cette nouvelle en version originale grâce à la collection Folio Bilingue. La traduction en français m’a parfois aidé quand le sens de la phrase en anglais m’échappait. N’oublions pas que « The strange case of Dr Jekyll and Mr Hyde » a été publié en 1886 et que le style et le vocabulaire anglais ne ressemblent plus à ce que l’on lit de nos jours.

Cette nouvelle, donc, a fait fureur lors de sa sortie par son originalité, le sujet traité et l’aspect fantastique novateur. L’écriture, fluide et riche, est délicieuse et l’atmosphère instaurée par l’auteur est sombre (gloomy). La construction est brillante, le lecteur ne découvre le fin de mot de l’histoire quand dans les dernières pages. Les indices que sème l’auteur sont autant de symboles qui mettent le lecteur sur la piste de l’impossible vérité.

Trois parties s’articulent autour du mystère Hyde, conté par des narrateurs différents, ajoutant à l’énigme et au suspense. Le choix du principal narrateur (Mr Utterson, notaire de son état et « conservateur par conviction » ) est excellent, car son esprit est trop terre-à-terre pour imaginer un effroyable dédoublement de la personnalité. Le lecteur suit donc le point de vue de cet homme froid et obtus et découvre la sombre vérité avec son scepticisme et son incrédulité (ce qui sème aussi le doute dans l’esprit du lecteur).

Au-delà de l’histoire fantastique, le livre soulève également les thèmes du dédoublement de la personnalité et de la schizophrénie, troubles inconnus à l’époque. Cette nouvelle est un formidable questionnement sur la dualité du bien et du mal, la place qu’elle occupe en chacun de nous et l’âpre combat entre ces deux antipodes qui peut basculer à tout moment.

Et la réussite du livre réside ici : la lutte du Dr Jekyll pour ensevelir Hyde sous sa bonté et sa charité, mais Hyde est aussi son talon d’Achille, sa faiblesse pour les plaisirs dépravants et il ne peut que succomber. Ce duel ne peut finir que dans la mort : puisqu’il ne peut tuer Hyde définitivement, il faut qu’il s’ôte la vie.

Challenge chez Bianca
100 livres à avoir lu au moins une fois

challenge-des-100-livres-chez-bianca


5 réflexions sur “L’étrange cas du Dr Jekyll et M. Hyde

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s