Le dévouement du suspect X & Café maison

Vous cherchez un bon polar ? Vous en avez marre des Suédois, Islandais, Norvégiens qui pullulent sur les étals des librairies ? Cet article est fait pour vous ! Ne cherchez plus, voici votre prochain écrivain chouchou : Keigo Higashino, tout droit venu du pays du Soleil Levant où il est archi célèbre.

Je vous ai déjà parlé d’un de ses livres : La maison où je suis mort autrefois, qui m’avait profondément marquée et filé les chocottes (une fois la lecture terminée, j’ai sérieusement considéré dormir la lumière allumée ad vitam aeternam).

Aujourd’hui, je vous conseille deux autres romans, Le dévouement du suspect X qui inaugure la série, et Café maison où nous retrouvons nos personnages récurrents : l’inspecteur Kusanagi et surtout l’éminent professeur de physiques Yukawa, sorte de Sherlock Holmes scientifique.

La force des romans de Keigo Higashino réside dans son traitement original du crime. Nous connaissons dès les premières pages le meurtrier et son mobile. Le lecteur est témoin du travail de la police et suit avec délectation la découverte du crime, la recherche d’indices, de témoins. Le suspense réside dans le « comment » du crime car l’ingéniosité des meurtriers en ferait des crimes parfaits, insolubles. Sans modus operandi, sans arme du crime, impossible de coincer le meurtrier. Heureusement la police peut compter sur la perspicacité de Yukawa, son super-consultant. Tout bonnement passionnant.

Le style peut être déroutant au début, car très incisif, concis. L’auteur va à l’essentiel et ne s’embarrasse pas du futile, de ce qui ne sert pas son intrigue. Il faut se mettre dans le bain japonais, où les codes, les coutumes, les façons d’être et de vivre sont très différentes des nôtres. Les personnages sont en retrait, l’atmosphère reste minimaliste, toute la place est donnée à l’intrigue. Ici, pas de faux suspense insoutenable avec des effets faciles ou des dialogues bateau (du type : « j’ai des soupçons sur quelqu’un. Mais qui ??? Il faut que je vérifie quelque chose avant de te le dire.» Fin du chapitre. Aaargh. Je pense à Camilla Läckberg.).

img_1797

J’ai une préférence pour Le Dévouement du suspect X qui, jusqu’à la toute fin du livre, joue sur les nerfs du lecteur, va de rebondissements en surprises et finit sur un coup de théâtre inouï. Lisez-le, vous ne serez pas déçus !

Et vous, quels sont vos auteurs de polar préférés ? Connaissez-vous cet auteur ?

Sur ce, bonnes lectures, de beauvoir et à la semaine prochaine pour #lachroniquedujeudi !

 


Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s