La maison où je suis mort autrefois

keigo2

Un des polars les plus angoissants que j’ai lu depuis des années. De ceux qui vous font écouter attentivement les moindres bruits de la maison, qui vous obligent à rallumer la lumière pour chasser l’obscurité angoissante. Un roman noir de chez noir qui glace le sang et donne des frissons.

Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d’affaires absent, mère d’une fillette de trois ans qu’elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n’a aucun souvenir avant l’âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d’elle au berceau, faisant ses premiers pas… Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être. Elle demande à son ancien petit ami de l’y accompagner.

Rien qu’à faire cette chronique, des frissons me parcourent le dos !

« Je jetai un coup d’oeil dans la pièce en l’éclairant avec ma lampe torche. La première chose qui me sauta aux yeux fut un complet-veston accroché au mur comme si quelqu’un se tenait debout là. Je sursautai. Sayaka dut avoir peur elle aussi, car elle poussa un petit cri. » –

Servi par une écriture froide et épurée, presque lugubre, ce roman noir est une enquête dans les méandres du passé, dans une maison abandonnée qui renferme les secrets de la vie de Sayaka. La singularité japonaise, avec sa pudeur sentimentale, sa retenue dans son expression et ses comportements, apporte beaucoup à l’atmosphère du roman.

Je n’en dis pas plus, je vous conseille de le lire. C’est une réussite de suspense, rebondissements et d’indicible horreur ! Brrrr

PS : j’ai lu « Le Dévouement du suspect X » du même auteur, qui est encore mieux, moins noir, plus cérébral. Une chronique bientôt !


2 réflexions sur “La maison où je suis mort autrefois

  1. J’adore les polars et le moins que l’on puisse dire, c’est que tu m’as donné envie de le lire! Je vais me le commander pour cet été (oui, je sais, on a le temps de voir venir, mais c’est trop speed pendant l’année scolaire). Bref, merci pour la découverte!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s