Top 9 de mes plus belles histoires d’amour en littérature

stencil-facebook-cover-2

Plutôt que s’imposer une soirée au restaurant en amoureux le 14 février – parce que c’est la Saint Valentin – et se retrouver avec tous les autres couples de la terre – parce que c’est la Saint-Valentin, je vous propose de rester chez vous, un bon livre entre les mains, à découvrir ou relire ces superbes histoires d’amour qui foisonnent en littérature, et ont fait s’accélérer nos coeurs, raccourcir nos nuits, de l’adolescence à l’âge adulte !

Et vous, quel est votre roman d’amour -celui avec un grand A – préféré ?

Petite sélection – toute subjective – de ceux qui me sont incontournables !

Premier Amour

premier-amour

J’ai lu cette nouvelle à 14 ans et j’ai été profondément marquée par la russité, dans toute sa splendeur et son désespoir, qui exacerbe tout sentiments et transforme une amour de jeunesse en amour dévastateur, revanchard et sans espoir de rédemption.

 .

Autant en emporte le vent

scarlett2

 J’ai rencontré Scarlett O’Hara au lycée, je me souviens encore de mon état d’immersion totale dans le livre, j’en rêvais la nuit. Mes premières larmes en littérature sont pour elle. Au-delà du trio d’histoires d’amour (Rhett & Scarlett – qui l’aime, qui l’aime plus, qui l’épouse, qui le quitte – entre Scarlett, très têtue et le lâche Ashley, et ce même Ashley avec la magnifique le-cœur-sur-la-main Mélanie), c’est le portrait d’une femme irrésistible dans toutes ses contradictions : insupportable, fière, généreuse et amoureuse du mauvais homme, dans un pays en pleine guerre de sécession, qui mettra fin au Sud, celui des maisons coloniales, champs de coton et esclaves.

 .

Le Rouge et le Noir

stendhal

Mes souvenirs sont confus à la suite de cette lecture. Seule mon impression reste : celle d’un amour impossible, rudoyé et de la naïveté d’un homme qui, ambitieux, veut toujours plus et qui se laisse prendre à son propre jeu, sans s’en rendre compte, et quand il le fait, il est trop tard. Superbe ! (OMG, je viens de voir qu’ils en avaient fait une comédie musicale. Mais ils osent tout !!)

 .

La Bougainvillée

bougainvillee

Ce formidable pavé de plus de 1000 pages a été mon coup de coeur et synonyme de nuits blanches pendant des années, je le relisais souvent pour vivre encore et toujours les tourments amoureux de Jeanne et m’extasier devant le téméraire Vincent, chevalier de Malte ! sigh… Outre son ménage à trois qui passionnerait Œdipe, sa plongée historique dans le Paris des Lumières est très vivante, minutieusement détaillée et documentée. Bien malgré moi, je dois cependant reconnaître que cela ressemble à s’y méprendre à une romance d’Harlequin – aussi bonne soit-elle.

 .

Orgueil et préjugés

austen

Ah ! L’incontournable Jane Austen ! Mon préféré, son plus connu, est pourtant un de ceux que j’ai lu en dernier.
Je me souviens de l’été où, adolescente, je l’ai découvert : j’ai passé une après-midi entière dans ma chambre à dévorer les pages, pendant que mes parents, frère et soeur, m’urgeaient à sortir prendre le soleil ou aller à la plage. Mais pouvaient-ils comprendre que pour cela, il aurait fallu que je lâche mon livre ? Ne serait-ce que quelques minutes ? Impossible ! Je restai donc enfermée à attendre qu’Elizabeth Bennet ouvre enfin les yeux sur le formidable Marc Darcy.

 .

Jane Eyre

jane_eyre

Des romans des soeurs Brontë, mon préféré est Jane Eyre. Je trouve le personnage fascinant : si complexe, à la fois doux et entier, généreux mais réservé, loyal et coriace. Jamais elle ne se laisse trahir par ses émotions : ni quand elle est enfant, ni à l’âge adulte, ni par amour, ni par haine. Tout en maîtrise, toujours. Et Mr Rochester, si inhabituel, un personnage masculin qui change des princes aux cheveux soyeux et beaux comme le soleil. Il y a de la profondeur, il y a du tourment, de la haine de soi, de la tristesse, à laquelle seule, Jane Eyre, peut répondre. Ils se sont bien trouvés, ceux-là !

 .

Anna Karénine

karenineAh ! Anna Karénine et le comte Vronski… Que j’ai vibré en parcourant les pages, impatiente d’une prochaine rencontre, enivrée par les paroles du Comte, ressentant les mêmes tourments et doutes que notre héroïne, perdue dans ses sentiments. Au-delà de l’adultère, Anna Karénine est surtout l’incarnation de la femme amoureuse  dans tout ses excès – ? : ses doutes constants, son intransigeance en amour, sa fougue exaltée, son incapacité à réfléchir aux conséquences, son bouillonnement, et finalement sa perte. Merci Tolstoï.

 .

Nord et Sud

nord-et-sud

Ce livre a souvent été comparé à Orgueil et Préjugés. Je n’y vois qu’une ressemblance : la situation amoureuse où, ici aussi, c’est l’homme qui tombe amoureux, hors de sa condition et sans réciprocité (du moins, au début). Nord et Sud est beaucoup plus qu’un simple roman de mœurs, c’est comme si Zola rencontrait Austen. Ce roman industriel a une  dimension sociale passionnante, ses personnages attachants apportent densité et profondeur. La force de caractère et le statut de Margaret, notre héroïne, s’impose comme une figure féminine forte, à une époque où on les cantonnait au salon et à la broderie. Et que dire de John Thornton dont le charisme et la bienveillance tout au long du roman conquiert d’abord le cœur du lecteur avant celui de Margaret. Logique.

 .

Tatiana

tatiana

Merci à ma chère Mamie pour ses découvertes France Loisirs. Sans elle, je n’aurai jamais lu Tatiana, une superbe histoire d’amour interdite (forcément) entre Tatiana, jeune fille de Leningrad de 17 ans, et Alexandre, officier de l’Armée rouge, 22 ans, son futur beau-frère. Oui c’est compliqué, c’est la guerre, on est en 1941. C’est tourmenté, passionnel et l’amour est plus fort que tout – forcément. Ca m’a donné envie de le relire, tiens !

Et vous, quels sont vos histoires d’amour préférées en littérature ?

 


7 réflexions sur “Top 9 de mes plus belles histoires d’amour en littérature

    1. J’avais commencé à le lire quand j’avais 15 ans je crois, et j’avais décroché ! Mais, maintenant, avec ma grande maturité, je devrai retenter la lecture !

    1. 👌🏼👌🏼💖 vive les histoires d’amour ! J’ai oublié Bridget Jones of course !! (Mais bon, après ce n’est plus un top 9 mais un top 345 !)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s