L’Amour sans le Faire

joncourAprès dix ans de silence, Franck téléphone un soir à ses parents. Curieusement, c’est un petit garçon qui décroche. Plus curieusement encore, il s’appelle Alexandre, comme son frère disparu des années auparavant. Franck décide alors de revenir dans la ferme familiale. Louise, elle, a prévu d’y passer quelques jours avec son fils. Franck et Louise, sans se confier, semblent se comprendre. « On ne refait pas sa vie, c’est juste l’ancienne sur laquelle on insiste », pense Franck en arrivant. Mais dans le silence de cet été ensoleillé et chaud, autour d’un enfant de cinq ans, « insister » finit par ressembler à la vie réinventée.

Un joli roman, au rythme saccadé mais très apaisant… Les personnages sont attachants et profonds… L’atmosphère est particulière, tantôt inquiétante ou charmante. C’est toute la force de l’auteur : évoquer la douleur et la désillusion avec des mots simples, sans dramatiser. Avoir toujours le mot juste. Voir ces deux héros reprendre goût à la vie est un bon moment de lecture.

« Ne pas pouvoir s’aimer, c’est peut-être plus fort que s’aimer vraiment.« 


2 réflexions sur “L’Amour sans le Faire

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s