Les Mille et Une Vies de Billy Milligan – Daniel Keyes

 

« Les Mille et Une Vies de Billy Milligan » de Daniel Keyes – Poche 2009

 

MilliganPitch : Quand la police de l’Ohio arrête l’auteur présumé de trois, voire quatre viols de jeunes femmes, elle croit tenir un cas facile : les victimes reconnaissent formellement le coupable, et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Pourtant, ce dernier nie farouchement. Ou bien il reconnaît les vols, mais pas les viols. Son étrange comportement amène ses avocats commis d’office à demander une expertise psychiatrique. Et c’est ainsi que tout commence… On découvre que William Stanley Milligan possède ce que l’on appelle une personnalité multiple, une affection psychologique très rare qui fait de lui un être littéralement « éclaté » en plusieurs personnes différentes qui tour à tour habitent son corps. Il y a là Arthur, un Londonien raffiné, cultivé, plutôt méprisant, et puis Ragen, un Yougoslave brutal d’une force prodigieuse, expert en armes à feu. Et bien d’autres. En tout, vingt-quatre personnalités d’âge, de caractère, et même de sexe différents. L’affaire Billy Milligan a fait la une des journaux américains, fascinés par ce cas et par la lutte qu’ont menée les psychiatres et Billy lui-même pour essayer de « fusionner » en un seul individu ses 24 personnalités. Quant au livre, construit comme un véritable drame shakespearien, il est le résultat de mois et de mois de rencontres et d’entretiens entre Daniel Keyes et… Ragen, Arthur, Allen et les autres.

Écrite à la façon d’un thriller, cette histoire vraie est fascinante (peut être parce qu’elle est vraie ?!). On est absorbé par les différentes personnalités et leur cohabitation.

 

Le livre est scindé en trois parties distinctes :

– la première concerne toute l’arrestation de Billy suite aux vols et viols, la découverte des personnalités multiples jusqu’à leur fusion et l’apparition du “Professeur” (une sorte d’autorité suprême des personnalités).

– Celui-ci permet de reconstituer, dans la deuxième partie, toute l’histoire de Billy Milligan depuis son enfance, à travers les souvenirs de chaque habitant (en effet, seul le Professeur connait leur histoire “individuelle”).

– la dernière partie raconte la suite du procès de Billy : l’autorité judiciaire qui, ne prenant pas en compte l’avis des experts psychiatres, décident de la placer dans un institut sécuritaire où on le gave de médicaments et où Billy se dissocie à nouveau… Le Professeur disparaît.

 

Ce n’est pas chose aisée de raconter l’histoire d’un homme aux 24 personnalités. Daniel Keyes y parvient avec succès. Il explique parfaitement les changements de personnalités, les subtilités de chaque habitant, le processus de “prendre le projecteur” (prendre la conscience)…

On est transporté par ce fait divers qui défraya la chronique dans les années 70 et 80. Entre l’incompétence de la justice, la politisation du phénomène, et le pauvre Billy qui ne cherche qu’à se soigner et suivre son traitement, on ne peut rester de marbre.

Entre le voleur/violeur, et l’homme jugé irresponsable pour troubles mentaux, on a du mal à choisir son camp.

On ne sort pas indemne de ce livre.


2 réflexions sur “Les Mille et Une Vies de Billy Milligan – Daniel Keyes

  1. Je serais curieuse de connaître ton avis sur le livre de Brandreth ! Je n’ai pas encore lu le premier, que j’ai chez moi depuis un an, mais j’ai récemment redécouvert Wilde et compte lire toute son oeuvre, je l’espère cette année.

    1. Lou, je me suis délectée de la lecture d’Oscar Wilde et le Jeu de la Mort !! Je te souhaite autant de « régal » quand tu liras le premier tome !
      Quel personnage cet Oscar !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s