Les Délices de Tokyo

Attention, livre gourmand !

delicestokyo

Sentarô tient une échoppe où il vend des dorayakis, pâtisserie japonaise composée de deux pancakes fourrés avec de la pâte de haricots rouges. Ses journées sont monotones, il a du mal à joindre les deux bouts. Un jour, par pitié, il embauche Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés. Du jour au lendemain, les clients se multiplient, conquis par les talents de pâtissière de Tokue. Mais Tokue referme des secrets inavouables, qui l’obligent à quitter l’échoppe du jour au lendemain.

Véritable bouffée de fraîcheur, Les Délices de Tokyo se déguste, se dévoile au fil de l’eau, surprend le lecteur par la portée profonde, universelle et intemporelle des thèmes qu’il aborde.

Rares sont les livres qui éveillent le sens du goût. Les autres sens oui, avec plus ou moins d’intensité, mais les papilles sont souvent oubliées. Sauf ici. Les descriptions des dorayakis, de la pâte an, des haricots rouges qui confisent se posent sur la langue et explosent en une multitude de saveurs. C’est une lecture qui donne faim !

Le lecteur est transporté au Japon, tant par les mots, le style de l’écriture : lente, minimaliste, que par la culture et le comportement des personnages – insaisissables, toujours sur la réserve, à ne jamais se dévoiler véritablement (parfois même un peu trop sur la réserve, difficile d’éprouver de l’empathie pour Sentarô qui est aussi expressif qu’une porte de prison).
La littérature japonaise est positivement à part, poétique mais déroutante. J’aime beaucoup (d’autant plus quand on vient de lire, comme moi, Cent ans de solitude et qu’on n’a pas réussi à atteindre le bout). C’est reposant, comme peuvent l’être les jardins japonais, mais j’ai toujours une période d’ajustement.

Une grande clarté, une luminosité se dégagent de ce livre, et une odeur de cerisiers en fleurs. Ce livre rondoudou fait du bien, mais pas que ! Il interpelle aussi sur la vieillesse, sur le temps qui passe, sur les préjugés, sur la valeur des traditions.

Vous l’avez lu ? Vous avez aimé ?

Et spécialement pour vous, je vous mets le lien pour réaliser vos propres dorayakis ! Bon appétit 🙂

dorayaki
Source photo

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s