La cithare nue

Autre lecture du bord de piscine : « La Cithare Nue » de Shan Sa. De cet auteur, j’avais également lu (et beaucoup aimé) « La Joueuse de Go » et « Impératrice ». Sa plume et sa description de la Chine m’ont à chaque fois séduite. Cette fois-ci n’a pas failli.

« Elle est issue d’un illustre clan de la plaine du Milieu. Dans ses veines coule le sang des plus hautes castes. Otage d’un capitaine de guerre, elle le suit à travers un pays ravagé, de champs de bataille en cités détruites jusqu’aux portes de la Cité Interdite, du trône impérial.
Il est orphelin, pauvre, mais le seul luthier en ces temps d’invasions et de violence à pouvoir fabriquer la fabuleuse cithare aux sept cordes de soie inventée par le dieu Fu Xi. Sous ses doigts, le bois précieux du sarcophage de l’impératrice oubliée se transforme en musique, et l’amour renait, au-delà des siècles
. »

La plongée dans la Chine du 5e siècle m’a fait découvrir un pan de l’histoire de ce pays que je ne connaissais pas, où les guerres entre clans sont perpétuelles et la lutte pour le titre d’empereur continue.
Les traditions des nobles, leur façon de vivre, leur sensibilité à l’art sont fascinants.

Le livre est un parallèle entre la vie d’une noble au 5e siècle, et celle d’un luthier au 6e siècle. Tous deux passionnés par la musique et l’instrument dit envoyé des Dieux : la cithare.

Le début du livre est séduisant : les deux histoires laissent présager une intrigue prenante. Le dénouement doit être à la hauteur pour ne pas me décevoir (j’ai déjà des difficultés à envisager comment l’auteur va finir son histoire)
Autant le début m’a plu, autant la suite et fin m’ont déconcertées. Soyons clairs : cela devient n’importe quoi. (ou alors ma sensibilité est partie elle aussi en vacances.)

En résumé, l’amour de la musique est plus fort que tout, et réveille les morts. Les esprits hantent alors, pendant des siècles, les joueurs de cithare (en dansant sous la neige). Mmmh…. Pas convaincue…Du tout !
Ca ne colle pas au reste du livre et, du coup, ça m’ait passé largement au-dessus.


Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s