Sur les traces de Mao

danseuse mao« Le président Mao est au cœur de l’enquête de l’inspecteur Chen. La petite-fille de sa partenaire de danse est soupçonnée d’être en possession d’un souvenir du Grand Timonier. Le secrétaire du Parti Li veut étouffer l’affaire, et l’inspecteur Chen est amené à infiltrer les réseaux nostalgiques des années 1930, allant jusqu’à fouiller l’ancienne chambre de Mao dans la Cité interdite. »

Entre Shanghai et Pékin, entre le passé et le présent, on suit l’inspecteur principal Chen sur les traces de Mao.

C’est une immersion en Chine contemporaine, écartelée entre le communisme et le capitalisme, meurtrie par la Révolution Culturelle, tiraillée entre le souvenir hantant de Mao et une clairvoyance grandissante.

Ce livre m’a surtout emballée pour la découverte de la Chine. C’est un voyage dans un pays méconnu (pour ma part du moins) où j’ai appris quantité de choses. L’enquête de l’inspecteur principal Chen nous emmène dans les gargotes de Shanghaï déguster des « poissons vivants écaillés », dans la chambre de Mao au coeur de la Cité Interdite ou dans des soirées nostalgiques des années 30 où le communisme n’était pas encore présent et avant la Révolution Culturelle qui a fait tant de mal.

On découvre l’homme Mao derrière le mythe : ses frasques sentimentales, sa paranoïa, son amour de la poésie… Un homme qui, 30 ans après sa mort, reste toujours aussi présent dans la vie quotidienne chinoise : entre la Sécurité Intérieure dont la mission est de maintenir sa réputation intacte (par tous les moyens) et les citations de Mao qui parsèment les conversations. On a l’impression que le peuple ne sait pas comment se comporter face au souvenir de Mao : doit-il le détester, ou le vénérer ?

Ensuite, sur le contenu de l’intrigue, je n’ai pas vraiment accroché. L’inspecteur principal Chen m’a plu, et les personnages qui gravitent autour de lui aussi. Mais son enquête m’a laissait de marbre, le dénouement m’a déçu. La plume est fluide et élégante. Ce que je retiendrai de ce livre est l’excursion en terre chinoise.

La danseuse de Mao – Qiu Xiaolong – Points policier


Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s