Quel livre pour des jeunes mariés ?

weddings

Avec le printemps, voici la douce saison des mariages. Jolies robes, champagne, pochette-assortie-à-la-robe et pièce montée !
Et si, pour l’un de ces mariages, le témoin demandait à tous les invités d’offrir le livre de leur choix aux jeunes mariés. Petite dédicace à l’intérieur, choix médité pendant de longues heures, et voici les amoureux pourvus de lectures pour les années à venir !

Mais voilà l’épineux dilemme : quel livre offrir à des jeunes mariés ?

happy

A-t-on le droit de faire de l’humour en leur offrant « L’Amour dure trois ans » ? Ahah !

Se doit-on d’être littéral, en collant au thème, avec « Le Roman du mariage » de Jeffrey Eugenides ?
Avec Tahar Ben Jelloun, il n’y aurait qu’à piocher : « Le Mariage de plaisir« , « Le Bonheur conjugal« , « Le Premier amour est toujours le dernier« . Ah non, peut-être pas celui-là, il pourrait créer des tensions si le marié n’est pas le premier amour de la mariée. Sauf si le marié est justement notre premier amour et que l’on veut faire passer un message 😉 !

Faut-il un livre consensuel, qui puisse plaire aux deux ? Oui, mais lequel ?
Un classique, un incontournable ? Victor Hugo, Albert Camus, Alexandre Dumas, Virginia Woolf, Joyce Carol Oates ou Marguerite Duras ? Surtout ne pas succomber au sexisme à deux balles qui dit femme écrivain = littérature pour le sexe féminin.

Est-ce qu’on se cantonne aux romans d’amour avec happy ends : tout Jane Austen, « Jane Eyre » de Charlotte Brontë. En dehors de ceux-là, je sèche !  Aidez-moi !
Exit les amours contrariés, impossibles, qui finissent dans les larmes ? Pourquoi ne pas offrir  « Belle du Seigneur« , « Le Docteur Jivago« , « Gatsby le magnifique« , « Le Rouge et le noir« , « Guerre et Paix » (qui a aussi l’avantage d’occuper de longues soirées si la conversation vient à jour à se tarir) ? Nul besoin d’être « maritalement correct » !

Je crois que je choisirai  « La Conversation amoureuse » d’Alice Ferney. Je l’ai lu à 20 ans (il y a de cela quelques – minuscules – années), et il m’avait profondément marqué. J’y ai croisé l’une des plus belles définitions de l’amour que j’ai pu lire :

«À quoi penses-tu? dit Marie. Je cherche une définition du verbe aimer, dit Louise. Et elle répéta le cheminement de sa rêverie. Est-ce que c’est : Etre attiré irrésistiblement ? Etre attiré longtemps ? Avoir envie de toucher ? Coucher avec ? Avoir des enfants avec ? Vivre avec ? Souffrir pour ? Mélusine et Eve écoutaient (…). Compter avec ? proposa Mélusine. Compter sur ? dit Eve. Ne pas lutter avec ? dit Eve. Etre dans l’éblouissement ? dit Louise. Elles s’amusèrent quelques instant à cette idée de l’enchantement. Ne pas survivre à la mort de ? dit encore Louise. Attendre ? dit Marie. Ne faire qu’attendre ? dit Louise. Vouloir l’amour de ? dit Eve. Vouloir le bien de ? dit Marie. S’oublier ? dit Mélusine. Sortir de soi, dit Marie. Oui, murmura Louise, se déprendre de soi-même, c’est une belle définition.»

L’adultère dans le roman n’est qu’un tout petit détail de rien du tout. Au-delà de cela, ce livre est un éblouissement, un décorticage du sentiment amoureux. Idéal pour des jeunes mariés, non ?

Et vous, quel livre offririez-vous à des mariés ?

 


2 réflexions sur “Quel livre pour des jeunes mariés ?

  1. Je crois que j’offrirai Orgueil et Préjugé à un couple de jeune marié, je ne sais pas pourquoi mais j’ai tellement adoré cette histoire d’amour ! Ou alors je lui offrirai Jane Eyre mais plus pour le côté « méfies toi un peu ».

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s